L’importance de raconter !

Pour mon premier article, j’ai choisi de l’écrire sur l’importance de raconter ce que vous avez vécu ou vivez face au phénomène ovni. Mon intention est de vous inciter le plus possible à raconter ce que vous avez vu, ressenti, entendu, perçu. Le fait d’en parler, peut vous permettre de voir à quel point vous n’êtes pas seul à vivre ces phénomènes. Sachez, que le moindre petit détail peut aider dans la récolte d’informations. Toutes les informations sont bonnes à dire, car il se passe souvent des choses tellement étranges avant, pendant et après ces phénomènes.

Il y a de ça 48 ans, je vivais ce que j’ai longtemps cru être mon premier contact avec le phénomène ovni. J’ai réalisé par la suite que ça avait commencé peu de temps après ma naissance dans cette vie, mais aussi de vie antérieure en vie antérieure … Ça fait maintenant 36 ans que je raconte mon vécu avec le phénomène ovni et le paranormal. Je ne m’en suis jamais empêché. Je ne me suis jamais préoccupé que les gens doutent ou ne me croient pas, moi, je sais ce que j’ai vécu et ce que je vis aujourd’hui. Je ne serais pas celui que je suis, si je n’avais pas vécu ces expériences qui m’ont apporté énormément de bagages, de connaissances et surtout permis d’acquérir et de développer des capacités pour pouvoir venir en aide à vous qui le vivez.

En racontant ce que j’ai vécu, autant à ceux qui pensaient n’avoir rien vécu ou en étaient convaincus que ceux qui se posaient simplement la question, soudain leurs souvenirs ont commencé à refaire surface. (je le raconte en utilisant mes techniques à moi pour rallumer ces fameux souvenirs, car il arrive souvent que je le sache avant même de commencer à leur parler s’ils ont vécu des choses ou non.) (Une capacité que tout le monde peut développer …)

Une grande amie à moi, qui pour elle, le phénomène ovni n’avait aucune importance dans sa vie, s’est rappelée soudainement pendant que je lui parlais, ce qu’elle avait vu étant toute petite chez sa grand-mère qui elle avait vu un objet lumineux qui s’était posé dans la cour arrière de sa maison avec trace au sol. Elle me dit : René, attend un peu, tu me parles de ça et puis là, je me souviens très bien avoir vu dans la fenêtre de la chambre où je dormais chez ma grand-mère quand j’étais toute petite, un être avec de grands yeux noirs et une tête bizarre me faire un salut en me regardant pendant que j’étais couché dans le lit …. (je ne lui ai jamais dit de quoi ils avaient l’air avant qu’elle me raconte ce souvenir.) Des situations comme ça, j’en ai eu plusieurs, où juste le fait de leurs parlers a fait monter en eux des souvenirs enfouis. Le fait que j’en parle librement sans retenue rallume leurs souvenirs et place en confiances certains témoins pour les aider à en parler.

Une autre amie qui elle ne s’était jamais intéressée au phénomène ovni a commencé à me raconter ce que son petit garçon vivait durant la nuit, en me demandant pour savoir si ça pouvait être ça. Il se réveillait la nuit en criant … Maman, Maman,  ils veulent que j’aille dans une grange dans la forêt (pas très loin de la maison) ils veulent que je sorte de la maison … Mais elle aussi, vivait des choses durant la nuit, elle n’avait juste aucun souvenir de ce qu’elle subissait à part des sensations étranges. Après les avoirs libérés de ce qu’ils vivaient, les nuits pour les deux sont devenues soudainement calmes. (en juin, à l’émission de Carole, je vais parler plus en profondeur de certains cas, dont lui.)

Plein de gens m’ont raconté ce qu’ils avaient vu et vécu. Alors, un jour, j’ai pris la décision de raconter mon vécu,  cette fois-ci à quelqu’un dans le domaine, mais il n’était pas intéressé, car il ne compilait plus de cas. J’ai contacté un ufologue, mais j’ai été très déçu de constater le jugement et le manque d’intérêt à la première rencontre et ce fut la seule aussi. Son langage non-verbal parlait énormément. J’ai laissé aller les choses par la suite pendant presque un an et demi avant de rencontrer, à un congrès ufologique, un Ufologue qui semblait intéressé par mon vécu et c’était le cas. Je lui ai raconté presque tout ce que j’avais vécu et ça s’est bien passé. Prenez le temps de choisir à qui vous allez raconter votre vécu, car certains ufologues sont sceptiques à la base et d’autres jugent ce qu’on leur raconte. (Je l’ai vécu … Mais ceux-là sont peu nombreux et c’est tant mieux …)

Mais malgré tout ça, faites-le, prenez le temps de raconter votre histoire. Trouvez l’enquêteur avec lequel vous allez être en confiance. Prenez le temps de jaser un peu avec lui avant, pour voir comment il voit le phénomène ovni, comment il travaille, etc.

J’ai obtenu ma carte d’enquêteur du Mufon, mais durant cette période, malheureusement, j’ai dû mettre ça de côté pendant un certain temps pour raison personnel qui me prenait tout mon temps. Je suis enfin de retour, cependant je ne suis plus enquêteur pour le Mufon. Si j’avais un conseil à donner aux enquêteurs Ufologues, faites attention à ce que vous dégagez comme énergie, car ça se sent assez vite quand vous jugez ou que vous montrez peu d’intérêt à ce que le témoin raconte. Le témoin devient plus stressé dans ce temps-là et peut même cesser de raconter son histoire, en oublier des bouts et ne pas tout raconter.

Je trouve ça triste de constater que les organisations ufologiques, ne travaillent pas tous ensemble. Vous ne devriez jamais être en compétition les unes envers les autres. C’est décevant de constater que parfois ils cherchent LE scoop, LE cas pour rivaliser entre eux mais négligent les cas moins importants pour eux. Vous devriez plutôt le faire pour tous les témoins qui décident enfin de passer par-dessus la peur d’être jugé pour aller vous racontez dans bien des cas, des choses qu’ils n’ont parlé à personne d’autres avant. Essayez aussi de trouver une façon facile pour nous tous de pouvoir voir tous les cas répertoriés par chacune de vos organisations. Une base de donnée centrale serait une bonne option, je me suis déjà fait dire : as-tu raconté ton cas à une autre organisation ? Oui ! Et bien, je ne la prendrai pas alors ! C’est que, si vous ne donnez pas accès aux autres organisations de tous vos cas, ça veut dire que tu n’as pas le mien et tous les autres cas des autres organisations !?!? Il me semble que ça vient fausser les données de toutes les organisations sur le nombre de cas répertoriés à chaque année ? Je peux me tromper !!

Respectez vos témoins s’il vous plaît, car ce sont eux qui amènent l’eau au moulin ! Heureusement, j’en connais quelques-uns dans chacune des organisations et la majorité vont vous écouter et vous respecter !

Maintenant que vous avez pris la décision de raconter ce dont vous avez été témoin.? Il vous reste à choisir le bon Ufologue enquêteur !

Merci à tous ceux et celles qui l’ont fait et qui vont le faire, c’est tellement important ! Imaginez si tout le monde racontaient ce qu’ils ont vécu, les millions de nouveaux cas qui apparaîtraient soudainement. Quelle mine d’or pour tous et quelle pression sur tous les médias pour les obliger à en parler. Souvenez-vous de Mr. Jacques Lebrun qui parlait du phénomène ovni pendant le bulletin météo et sur les heures de grande écoute !

Pourquoi maintenant, c’est devenu un tabou ? Qui cherche à cacher la réalité du phénomène ? Qui cherche à faire passer les témoins pour des fous, des illuminés ? Qui a intérêt à ce que ça se passe ainsi ?

Un merci spécial aux différents enquêteurs qui prennent de leurs temps pour aller recueillir ces témoignages sans aucune rémunération. Si tout l’argent qui est utilisé pour camoufler et ridiculiser était plutôt remis aux enquêteurs. Je vous laisse imaginer la suite …

Sachez que je suis toujours heureux d’entendre ce que vous avez à raconter.
Au plaisir de vous rencontrer !

René Chabot

Leave a Comment